Historique

Les anciens établissements Byrrh à Bruxelles sont le témoignage du riche passé industriel de la région. Le BYRRH est une boisson aromatisée au quinquina et est considéré comme un « vin tonique et hygiénique ». D’abord vendu en pharmacie, il devient rapidement un vin apéritif très à la mode. Il tombera ensuite dans l’oubli dès les années 60.

Le bâtiment sera racheté par le CPAS de Bruxelles en 2007 pour en faire un pôle d’activités économiques urbaines.

La rénovation

Les anciens  établissements « Byrrh » ont été rénovés pour être un outil performant pour les entreprises, mais aussi un lieu vivant et convivial

Par l’originalité de son architecture, la qualité des infrastructures, ce lieu de caractère renvoie une image dynamique et attractive, tant pour les entreprises du pôle que pour le quartier.

Les infrastructures et facilités logistiques respectent le patrimoine architectural, tout en réalisant un pôle efficace.

Ateliers de production et espaces de vente donnent généralement sur la cour, dont la structure vitrée, a été magnifiquement rénovée, pour en faire un lieu vivant.

5 grands principes de base ont guidé la rénovation :

  1. Concevoir un projet qui ouvre le bâtiment sur son quartier et sur la ville
  2. Créer du sens au travers d’un bâtiment durable au niveau de son expression contemporaine, de sa modularité et du renouveau économique du site
  3. Valoriser la mixité urbaine et la multidisciplinarité du site pour l’ancrer dans une identité et une vie de quartier
  4. Optimiser l’organisation des lieux et susciter les échanges à travers une gestion logistique interne efficace
  5. Economiser les ressources tant au niveau énergétique qu’au niveau des options constructives. Dans cette optique, le projet a favorisé le maintien des structures existantes et des interventions ciblées pour améliorer les performances énergétiques du bâtiment.

Financement

La rénovation des anciens établissements «Byrrh» menée par le CPAS de la Ville de Bruxelles représente un budget de près de 20 millions d’euros.

Le projet a été cofinancé par le CPAS de la Ville de Bruxelles, par la Région de Bruxelles-Capitale et le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), et par la Région de Bruxelles-Capitale – Monuments et Sites pour les travaux aux parties classées du bâtiment.

Budget et partenaires financiers

Le budget total, pour l’achat du bâtiment et sa rénovation, s’élève à près de 20 millions d’euros dont :

  • 27% ont été financés par le FEDER,
  • 22% par la Région de Bruxelles-Capitale
    (Monuments & Sites) et
  • 51% par le CPAS de la Ville de Bruxelles

Quelques dates clés

2009

Le projet de « pôle d’activités économiques urbaines » est accepté dans le cadre de la programmation FEDER « Objectif 2013 : investissons ensemble dans le développement urbain »

2010

Désignation du bureau de l’association désignée « BESP – OZON – STUDEO » (anciennement « JZH&Partners – Ozon architecture – N.Creplet »)

2010 - 2016

Développement du projet, introduction des différentes demandes de permis d’urbanisme et d’environnement, mise en adjudication du marché de travaux

2016

Le CPAS de la Ville de Bruxelles lance le chantier en novembre

Fin 2018

Mise à disposition des premiers bureaux

Début 2019

Mise à disposition des premiers ateliers

13 mai 2019

Inauguration officielle du pôle